Ou comment Ecolo'colis augmente mon espérance de vie

Publié le par ecolocolis.over-blog.com

 

La vie est faite de contradictions.

 

Certes, pédaler toute la journée nous aide à garder une ligne svelte et un cœur vaillant, participe donc à notre bonne santé générale et à maintenir notre esprit dans un corps sain (je m’en tiens à des considérations  physiques). Quoi de mieux pour vivre vieux ?

A contrario cette activité expose notre système respiratoire aux particules et polluants présents dans l’atmosphère et augmente nos chances de croiser un pare-choc et donc un lit d’hôpital d’un peu trop près. Ce serait donc dangereux !

 


Forcément des scientifiques ont voulu quantifier tout ça.

 

Il en ressort que le gain moyen (les intervalles de tolérance sont très larges) sur l’espérance de vie lié à la pratique d’une activité physique régulière est de 8 mois. Les risques liés à la pollution et à l’accidentologie font perdre respectivement 21 jours et 7 jours sur l’espérance de vie

Au final le gain reste 8 fois supérieur aux risques.

 

A noter que cette étude (tous les détails ici) a été réalisée sur une population néerlandaise, où l’usage du vélo a été à ce point banalisé que l’accidentologie en est fortement réduite (c’est une autre histoire, mais il est vrai que plus il y a de vélos sur les routes, meilleure est la cohabitation entre 2 roues et 4 roues)

Même sur une population anglaise, où du chemin reste à faire quant à l’utilisation du vélo, le gain sur l’espérance de vie reste 7 fois supérieur aux risques.

 

D’ailleurs aux Etats-Unis les entreprises incitent les employés à venir au travail à vélo. Comme le précise Jeff Mapez, auteur du livre Pedaling Revolution, «les entreprises qui financent une partie de la protection sociale ont intérêt à ce que les employés se maintiennent en bonne santé ».

 


Ranger sa voiture et utiliser un vélo dans ses déplacements quotidiens augmente donc l’espérance de vie. C’est valable pour tout le monde : pour les pédaleurs occasionnels, encore plus pour les coursiers d’Ecolo’colis et même un peu pour les automobilistes ! Car la pollution épargnée par les uns profite à tous.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article